Atelier d’imprégnation sur les axes d’orientation stratégiques du PDI

Le Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique Ernest GBWABOUBOU a présidé le mercredi 15 mars 2017 dans la salle de conférence de la Société Nationale d’Investissements, un atelier d’imprégnation des experts des Administrations clés sur les axes d’orientation stratégiques du Plan Directeur d’Industrialisation.

Il faut rappeler que ce PDI est appelé à traduire dans la réalité l’ambition de faire du Cameroun un pays émergent en 2035. Il s’agit d’un instrument qui devient la boussole de l’action gouvernementale pour assurer de manière méthodique et rationnelle, l’industrialisation de notre pays et son ambition d’émergence.

En phase avec la logique de faire du Cameroun, l’Usine de la Nouvelle Afrique Industrielle à l’horizon 2050, il reste cohérent avec l’Agenda 2063 de l’Union Africaine qui met en priorité la transformation des ressources naturelles africaines en Afrique.

Trois enjeux et trois grands défis interpellent dans la mise en œuvre de cette politique industrielle.

Comme enjeux, il s’agira de :

– rattraper le retard de croissance ;

– reconquérir le leadership ;

– maîtriser les chocs structurels ou systémiques.

Le PDI part d’un état des lieux et du diagnostic stratégique de l’industrie Camerounaise. Il met en exergue 11 thématiques et aboutit à la reformulation du périmètre industriel Camerounais pour tenir compte des évolutions et enjeux actuels. Il en ressort la proposition de restructuration suivante de notre paysage industriel :

– Trois (03) sanctuaires industriels nationaux : l’Agro-industrie, l’Energie et le Numérique ;

– Cinq (05) piliers industriels structurants ;

· Foret/Bois ;

· Textile/Confection/Cuir ;

· Mines/Métallurgie/Sidérurgie ;

· Hydrocarbures/Pétrochimie/Raffinage ;

· Chimie/Pharmacie.

– Deux (02) socles à l’émergence : Infrastructures et Financement ;

– Un (01) voile industriel stratégique :Veille stratégique & Intelligence économique.

Cet ensemble est résumé dans un rapport de synthèse intitulé « Plan Directeur d’Industrialisation du Cameroun » et baptisé « Cameroun, Usine de la Nouvelle Afrique Industrielle ».

Cet atelier a permis aux différentes administrations représentées de mieux s’imprégner de ce document stratégique en vue de faciliter son opérationnalisation immédiate tel que instruit par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *