Discours du MINMIDT pour le lancement officiel de la campagne nationale des inspections des établissements classés exercice 2018

  • MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE LA RÉGION DE L’EST ;
  • MONSIEUR LE PREFET DU DEPARTEMENT DU LOM ET DJEREM ;
  • MONSIEUR LE REPRESENTANT DU MINISTRE D’ÉTAT, MINISTRE DU TOURISME ET DES LOISIRS ;
  • MONSIEURLE REPRESENTANT DU MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ;
  • MONSIEUR LE SÉCRETAIRE REGIONAL DE LA CHAMBRE DE COMMERCE, DE L’INDUSTRIE, DES MINES ET DE L’ARTISANAT ;
  • MONSIEUR LE DELEGUE DU GOUVERNEMENT AUPRES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BERTOUA ;
  • MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS GÉNÉRAUX ET DIRECTEURS DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ET PRIVÉS;
  • MESDAMES ET MESSIEURS LES REPRÉSENTANTS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE ET DES ORGANISATIONS SOCIOPROFESSIONNELLES ;
  • DISTINGUÉS INVITÉS ;
  • MESDAMES ET MESSIEURS,

COMME INSTAURÉ DEPUIS TROIS ANS, NOUS VOICI REUNIS A BERTOUA, LA CAPITALE REGIONALE DE LA REGION DE L’EST, POUR PROCÉDER AU LANCEMENT OFFICIEL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DES INSPECTIONS CONJOINTES DES ETABLISSEMENTS CLASSÉS POUR LE COMPTE DE L’ANNÉE 2018.

JE ME REJOUIS ICI D’HONORER UNE FOIS DE PLUS CET ENGAGEMENT PRIS A L’ISSUE D’UNE CÉRÉMONIE SIMILAIRE TENUE A DOUALA LE 25 AVRIL 2017 A L’OCCASION DU LANCEMENT OFFICIEL DE CETTE CAMPAGNE POUR LE COMPTE DE TOUTES LES DIX(10) REGIONS.

EN CETTE CIRCONSTANCE SOLENNELLE, JE VOUDRAIS A L’ENTAME DE MON PROPOS, EXPRIMER MA PROFONDE GRATITUDE, POUR VOTRE PRESENCE MASSIVE DANS CETTE BELLE SALLE DE CONFÉRENCES DE LA CNPS DE BERTOUA.

JE VOUDRAIS EGALEMENT DIRE SINCEREMENT MERCI AUX OPÉRATEURS ET AUX INVESTISSEURS QUI ONT ACCEPTÉS DE PRENDRE PART A CETTE CÉRÉMONIE. JE VOUDRAIS AUSSI REMERCIER CEUX QUI SONT PARTIS DE

TRES LOIN POUR HONNORER DE LEUR PRESENCE À CETTE IMPORTANTE CEREMONIE.

  • MONSIEUR LE GOUVERNEUR ;
  • MONSIEUR LE PREFET ;
  • MONSIEUR LE DELEGUE DU GOUVERNEMENT ;
  • DISTINGUES INVITÉS ;
  • MESDAMES, MESSIEURS ;

VOUS L’AVEZ SANS DOUTE REMARQUÉ, LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, S.E. M. PAUL BIYA, NE MÉNAGE AUCUN EFFORT, POUR RENDRE LA DESTINATION CAMEROUN TOUJOURS PLUS ATTRACTIVE POUR LES INVESTISSEURS NATIONAUX ET ETRANGERS. LA RÉCENTE VISITE DU CHEF DE L’ETAT, LA SIXIEME DU GENRE EN RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE (EMPIRE DU MILIEU) DEPUIS 1987 EN EST UNE PARFAITE ILLUSTRATION. CETTE DÉMARCHE RENTRE EN PARFAITE OSMOSE AVEC LA GRANDE AMBITION DU CHEF DE L’ETAT, DE FAIRE DU CAMEROUN UN PAYS ÉMERGENT À L’HORIZON 2035.

SIGNAL FORT DE CETTE VISITE, CINQ ACCORDS DE COOPÉRATION ONT ETES SIGNÉS EN PRÉSENCE DES DEUX CHEFS D’ÉTAT PAR LE CAMEROUN ET LA CHINE POUR CONSOLIDER LE PARTENARIAT STRATEGIQUE.

AUSSI, FAUT-IL LE RAPPELER VOUS VOUS EN DOUTEZ BIEN, QUE LA CHINE EST ACTUELLEMENT LE PRMIER PARTENAIRE COMMERCIAL DU CAMEROUN ET LE PREMIER INVESTISSEUR (INVESTISSEMENT DIRECT ETRANGER) AU CAMEROUN DANS LA RÉALISATION DES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT. NOTAMMENT DANS LE SECTEUR INDUSTRIEL.

DANS LA MEME VEINE, CES OPÉRATIONS DE CHARME RENCONTRENT UN ECHO FAVORABLE ET, L’ON OBSERVE À CET EFFET UN ACCROISSEMENT QUALITATIF ET QUANTITATIF DU TISSU INDUSTRIEL NATIONAL. J’EN VEUX POUR PREUVE, LE VOLUME D’INVESTISSEMENTS ET D’EMPLOIS DÉJA ENGRANGÉS PAR LE CAMEROUN.

EN EFFET, LA LOI Na 2013/004 DU 18 AVRIL 2013, FIXANT LES INCITATIONS A L’INVESTISSMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN, PROMULGUEE

PAR LE CHEF DE L’ETAT A CONTRIBUÉ A LA SIGNATURE ENTRE L’ETAT DU CAMEROUN ET DES OPÉRATEURS ÉCONOMIQUES DU SECTEUR PRIVÉ DEPUIS 2014 ,  133 CONVENTIONS PAR L’AGENCE DE PROMOTION DES

INVESTISSEMENTS (API), ET 21 CONVENTIONS SIGNEÉS PAR L’AGENCE DE PROMOTION DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES (APME) POUR UN VOLUME GLOBAL D’INVESTISSEMENTS PORTÉ A 3175 MILLIARDS 894 MILLIONS 046 MILLE 883 FRANCS CFA (3175.894.046.883) ET UNE ESTIMATION D’ENVIRON 53999 EMPLOIS PROJETÉS.

PAR AILLEURS, ENVIRON 70% DES ENTREPRISES AYANT BENEFICIÉS DES AVANTAGES INCITATIFS DE CETTE LOI SONT ACTUELLEMENT A PIED D’OEUVRE. C’EST DONC UNE EVIDENCE PALPABLE QUE LES CHIFFRES PARLENT D’EUX-MÊMES.

CEPENDANT, SE CONTENTER DE PUBLIER CES CHIFFRES SERAIT IGNORER LE BUT ULTIME DE CETTE LOI QUI A POUR VOCATION PREMIERE DE VOIR CES CONVENTIONS ET CES PROJECTIONS EN INVESTISSEMENTS ET EN EMPLOIS EFFECTIFS, POUR BOOSTER NOTRE ECONOMIE, ASSURER LE BIEN- ETRE DES TRAVAILLEURS ET DE NOS POPULATIONS, PROMOUVOIR LA PROTECTION, LA SÉCURISATION DU TISSU INDUSTRIEL ET DE L’ENVIRONNEMENT ET AINSI CONTRIBUER AU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA SOUS-REGION AFRIQUE CENTRALE DANS SON ENSEMBLE OÙ, IL N’EST PAS SUPERFLU DE LE RAPPELER, QUE NOTRE PAYS JOUE UN RÔLE DE LOCOMITIVE.

TOUTEFOIS, NOUS DEVONS GARDER À L’ESPRIT QUE DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE, PRÉVENTION DES RISQUES INDUSTRIELS, CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES ET PRÉSERVATION DE L’ENVIRONNEMENT VONT DE PAIR. C’EST POURQUOI, PLUS QUE PAR LE PASSÉ, IL EST PRIMORDIAL DE MISER SUR LA MAÎTRISE DES RISQUES À LA SOURCE PAR LES REFORMES, LA SENSIBILISATION, LES CONTROLES ET EVENTUELLEMENT LA SANCTION DES INFRACTIONS CONSTATEES LORS DES INSPECTIONS.

DANS LE CADRE DE CES RÉFORMES, LA REVISION DE LA LOI RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSÉS DANGEREUX, INSALUBRES OU INCOMMODES

SE PLACE EN LIGNE DE MIRE, CAR, ELLE A ÉTÉ PRESCRITE PAR MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT DEPUIS L’ANNÉE 2017.

DANS LA MEME VEINE, LORS DE LA 9EME SESSION DU CAMEROON BUSINESS FORUM QUI S’EST TENUE A DOUALA LE 12 MARS DERNIER SOUS LA PRÉSIDENCE EFFECTIVE DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, IL A ÉTÉ RECOMMANDÉ AU MINISTERE DES MINES DE L’INDUSTRIE ET DU DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE DONT J’AI LA CHARGE, LA FINALISATION DE LA RÉVISION DE LA LOI SUSMENTIONNÉE DE CONCERT AVEC LES ADMINISTRATIONS ET LE SECTEUR PRIVÉ.

IL N’EST DONC PAS SUPERFLU DE RAPPELER LE ROLE QU’EST APPELÉ A JOUER CHACUNE DE CES PARTIES PRENATES POUR LA RÉUSSITE DE CETTE RÉFORME DONT L’IMPORTANCE N’EST PLUS A DÉMONTRER ET A LAQUELLE LE GOUVERNEMENT Y ATTACHE UN GRAND PRIX DANS LE CADRE DE L’AMELIORATION NON SEULEMENT DU CLIMAT DES AFFAIRES AU CAMEROUN, MAIS AUSSI ET SURTOUT DE LA POSITION DE NOTRE PAYS DANS LE CLASSMEMENT DU DOING BUSINESS.

  • MONSIEUR LE GOUVERNEUR ;
  • MONSIEUR LE PREFET ;
  • MONSIEUR LE DELEGUE DU GOUVERNEMENT ;
  • DISTINGUES INVITÉS ;
  • MESDAMES, MESSIEURS ;

JE VOUDRAIS PARTICULIEREMENT M’ADRESSER AUX CHEFS D’ENTREPRISES POUR DIRE QUE L’APPLICATION DES DISPOSITIONS ACTUELLES DE LA LOI N°98/015 DU 14 JUILLET 1998 RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSÉS DANGEREUX, INSALUBRES OU INCOMMODES N’EST PAS FACULTATIVE.

IL EN VA DE MEME DES DISPOSITIONS DU DECRET N°99/818/PM DU 09 NOVEMBRE 1999 FIXANT LES MODALITES D’IMPLANTATION ET D’EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS CLASSES DANGEREUX, INSALUBRES OU INCOMMODES D’UNE PART, ET DU DÉCRET N°2014/2379/PM DU 20 AOUT 2014 FIXANT LES MODALITÉS DE COORDINATION DES INSPECTIONS DES ÉTABLISSEMENTS

CLASSÉS. LE GOUVERNEMENT TIENS AU STRICT RESPECT DES TEXTES SUS- INDIQUÉS ET L’ADMINISTRATION JOUERA A FOND LE ROLE QUI EST LE SIEN DANS L’APPLICATION SANS COMPLAISANCE DES TEXTES SUSCITÉS. TOUT CELA, JE DOIS LE RAPPELER, PARTICIPE DE L’ENCADREMENT QUE LE GOUVERNEMENT S’EST ENGAGÉ A ACCORDER AUX ENTREPRISES DANS LE BUT DE RENFORCER ET D’ACCROITRE LEUR EFFICACITÉ ET LEUR PERFORMANCE POUR UNE MEILLEURE COMPETITIVITE AVEC L’ENTREE EN VIGUEUR DES APE.

EN 2017, PLUSIEURS INCENDIES ET EXPLOSIONS ONT RAVAGÉS LES ÉDIFICES PUBLICS ET DES ENTREPRISES PRIVÉES (ASSEMBLÉE NATIONALE, SOCIÉTÉ FERMENCAM A DOUALA, DEPOTS DE GAZ POUR N’EN CITER QUE CEUX-CI), ENTRAINANT A CET EFFET, D’ÉNORMES PERTES MATERIELLES ET AUTRES TAXES AU DETRIMENT DE L’ÉTAT.

IL EST DONC CLAIR QUE LA CAMPAGNE D’INSPECTION CONJOINTES DE CET EXERCICE OUTRE LA REPRESSION DES INFRACTIONS, DOIT ETRE AVANT TOUT, MENÉE ESSSENTIELLEMENT SUR LA BASE DU RISQUE SUSCEPTIBLE DE SE PRESENTER DANS CHAQUE ENTREPRISE EN FONCTION DE SES ACTIVITÉS. J’AI D’AILLEURS PRESCRIT A MES COLLABORATEURS DEPUIS LE DEBUT DE L’ANNEE D’ENGAGER UNE VASTE CAMPAGNE D’IDENTIFICATION DES INSTALLATIONS CLASSEES SUR TOUT LE TERRITOIRE NATIONAL. PLUSIEURS CONCERTATIONS SE SONT DEJA TENUS AVEC LES OPERATEURS DE DEPOTS DE GAZ ET VONT SE POURSUIVRE DANS LES AUTRES SECTEURS D’ACTIVITES.

JE PROFITE D’AILLEURS DE L’OCCASION QUI M’EST DONNÉE DU HAUT DE CETTE TRIBUNE POUR EXHORTER CHAQUE INSPECTEUR ASSERMENTÉ A BIEN VOULOIR SE CONSTITUER NON PAS SEULEMENT EN REPRIMANDEUR D’INFRACTIONS, MAIS EN SENSIBILISATEUR ET ACCOMPAGNATEUR DES CHEFS D’ENTREPRISES DANS LE CADRE DE L’EXERCICE DE LEURS FONCTIONS, ET AUSSI ET SURTOUT AUX CHEFS D’ENTREPRISES A LEUR TOUR, DE BIEN VOULOIR METTRE EN PRATIQUE SANS ÉCONOMIE, LES RECOMMANDATIONS ISSUES DES INSPECTIONS.

 

A CET EFFET, LE DEROULEMENT DE LA CAMPAGNE D’INSPECTION 2018 SERA PLACEE SOUS LE THEME « PREVENTION DES RISQUES INDUSTRIELS : GAGE DE LA PROTECTION ET DE LA SECURISATION DU TISSU ECONOMIQUE EN VUE DE L’EMERGENCE DU CAMEROUN A L’HORIZON 2035 »

À CE TITRE, LE COMITÉ NATIONAL DES INSPECTIONS DES ÉTABLISSEMENTS CLASSÉS COMPTE PARMI LES STRUCTURES APPELÉES A JOUER UN RÔLE PRIMORDIAL DANS LA PRÉVENTION DES ACCIDENTS INDUSTRIELS, LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT, L’IDENTIFICATION DES INFRACTIONS, LA SENSIBILISATION ET EVENTUELLEMENT LEUR CORRECTION PAR DES MESURES REPRESSIVES.

  • MONSIEUR LE GOUVERNEUR ;
  • MONSIEUR LE PREFET ;
  • MONSIEUR LE DELEGUE DU GOUVERNEMENT ;
  • DISTINGUES INVITÉS ;
  • MESDAMES, MESSIEURS ;

DANS CE RÉGISTRE, IL Y’A DONC LIEU DE RAPPELER , QU’UN PEU PLUS DE TROIS ANS APRÈS LES REFORMES ENGAGÉES DANS LE DOMAINE DE L’INSPECTION DES ETABLISSEMENTS CLASSES, NOUS CONSTATONS UNE NETTE AMELIORATION DANS LA COORDINATION DE CETTE ACTIVITÉ, TANT AU NIVEAU CENTRAL QUE LOCAL, AVEC EN PRIME UNE DIMINUTION DES MULTIPLES DESCENTES PAR DIVERSES ADMINISTRATIONS DANS LES ENTREPRISES A LA GRANDE SATISFACTION DES OPERATEURS ÉCONOMIQUES DU SECTEUR PRIVÉ. UN GUIDE D’INSPECTION A ETE RENDU DISPONIBLE POUR FACILITER LE TRAVAIL DES INSPECTEURS ET AMELIORER LE DEROULEMENT DES INSPECTIONS.

EN REVANCHE, AFIN D’ATTEINDRE LES OBJECTIFS FIXÉS, DES EFFORTS SONT FOURNIS POUR RENFORCER LES CAPACITÉS D‘ACTIONS DES INSTANCES DE COORDINATION ET L’HARMONISATION TANT AUX NIVEAUX CENTRAL, RÉGIONAL QUE DÉPARTEMENTAL.

A CET ÉGARD, LE MONDE ENTIER ETANT A L’ÈRE DU NUMÉRIQUE, LE

COMITÉ NATIONAL DES INSPECTIONS N’EST PAS EN RESTE CAR, Il S’EST DOTÉ

TRES RECEMMENT D’UNE PLATEFORME DE COMMUNICATION POUR

7/10


AMÉLIORER L’ACCÈS AUX INFORMATIONS RELATIVES AUX INSPECTIONS DES ÉTABLISSEMENTS CLASSÉS EN PARTENARIAT AVEC LE PROGRAMME D’AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ DE L’ÉCONOMIE (PACOM) ET L’UNION EUROPÉENNE.

CETTE PLATEFORME EST DESORMAIS CONSULTABLE EN LIGNE A L’ADRESSE ELECTRONIQUE WWW.INSPECTION-CONJOINTES-IC.COM ET J’EN VEUX POUR PREUVE, LE PLANNING PREVISIONNEL DES INSPECTIONS CONJOINTES QUI Y A ETE PUBLIE.

JE SAISIS D’AILLEURS CETTE OPPORTUNITÉ POUR EXPRIMER UNE FOIS DE PLUS NOTRE PROFONDE GRATITUDE À L’ENDROIT DE L’UNION EUROPÉENNE, DE L’IFC ET DU PACOM.

  • MONSIEUR LE GOUVERNEUR ;
  • MONSIEUR LE PREFET ;
  • MONSIEUR LE DELEGUE DU GOUVERNEMENT ;
  • DISTINGUES INVITÉS ;
  • MESDAMES, MESSIEURS ;

COMME C’ETAIT LE CAS EN 2017, L’UNE DES ACTIONS PHARES EN 2018 EST AXÉE SUR « LA MISE EN CONFORMITE LÉGALE ET RÉGLEMENTAIRE DES ÉTABLISSEMENTS CLASSÉS », DE MANIERE A S’ASSURER QUE TOUS CEUX QUI SONT EN EXPLOITATION OU EN COURS D’IMPLANTATION, DISPOSENT DES AUTORISATIONS NÉCESSAIRES EN LA MATIÈRE, CAR LA SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES BIENS AINSI QUE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT CONSTITUENT DES PRÉOCCUPATIONS MAJEURES POUR LE GOUVERNEMENT.

AU DEMEURANT, VOUS CONSTATEZ AVEC MOI QUE L’EXERCICE 2018 ENREGISTRE DÉJÀ D’IMPORTANTS DÉFIS À RELEVER.

SUR UN PLAN PLUS GLOBAL, LE GOUVERNEMENT A TRAVERS LE MINISTERE DES MINES, DE L’INDUSTRIE ET DU DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE DONT J’AI LA CHARGE ET SUR INSTRUCTIONS DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, A COMMENCÉ L’OPERATIONNALISATION DU PLAN DIRECTEUR D’INDUSTRIALISATION DU

CAMEROUN (PDI) DONT L’ENJEU EST DE FAIRE DU CAMEROUN A L’HORIZON 2050, L’USINE DE LA NOUVELLE AFRIQUE INDUSTRIELLE,CECI EN COHERENCE AVEC L’AMBITION CONTINENTALE DE LA RENAISSANCE PANAFRICAINE AUJOURD’HUI PRONÉE PAR L’UNION AFRICAINE.

C’EST ÉGALEMENT UN INSTRUMENT APPELÉ A DEVENIR LA BOUSSOLE DE L’ACTION GOUVERNEMENTALE POUR LA MISE EN ŒUVRE METHODIQUE ET RATIONNELLE DU PROCESSUS D’INDUSTRIALISATION DU PAYS DONT L’ELABORATION A ÉTÉ INSTRUITE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT ET QUI EST DESTINE A ACCOMPAGNER LE PROGRAMME D’EMERGENCE DE NOTRE PAYS.

IL SE VEUT DONC A LA FOIS UNE DEMARCHE CONCERTÉE ENTRE L’ÉTAT, LE SECTEUR PRIVÉ ET LA SOCIÉTÉ CIVILE, UN INSTRUMENT D’INTÉGRATION ECONOMIQUE NATIONALE DANS SA DOUBLE DIMENSION SECTORIELLE ET GÉOGRAPHIQUE, POUR QUE SE RÉALISE L’AMBITION DU GOUVERNEMENT DE FAIRE DU CAMEROUN UN PAYS ÉMERGENT A L’HORIZON 2035.

A CETTE DATE, LE CAMEROUN ENTEND DONC DEVENIR UN PAYS ÉMERGENT, DEMOCRATIQUE ET UNI DANS SA DIVERSITÉ, OCCUPANT LA POSITION DE COMMUTATEUR, DE NOURRICIER ET D’EQUIPEMENTIER DE LA CEEAC ET DU NIGERIA.

DANS CE CONTEXTE, IL EST IMPERATIF ET URGENT POUR CHAQUE SECTEUR SOCIOECONOMIQUE D’ASSUMER SA PLEINE RESPONSABILITÉ DANS LA RECONSTRUCTION INDUSTRIELLE NATIONALE, POUR PERMETTRE AUX ACTIVITES MANUFACTURIERES DE JOUER UN ROLE PRÉPONDERANT DANS LA CONSOLIDATION DE L’ECONOMIE CAMEROUNAISE ET, DE FAÇON PLUS SPÉCIFIQUE, DANS LA FORMATION DU PRODUIT INTERIEUR BRUT.

EN D’AUTRES TERMES, POUR RÉALISER L’AMBITION D’ÉMERGENCE, IL FAUT S’INDUSTRIALISER POUR CRÉER UNE CLASSE MOYENNE DE CONSOMMATEURS AFIN DE BATIR DES MARCHES INTERIEURS.

AUSSI, J’ENGAGE TOUTES LES PARTIES PRENANTES À NE MÉNAGER AUCUN EFFORT POUR QU’AU TERME DE CETTE ANNÉE, IL NOUS SOIT PERMIS DE NOUS FÉLICITER DES VICTOIRES QUE NOUS AURIONS ENGRANGÉES.

C’EST SUR CETTE EXHORTATION QUE JE DECLARE OFFICELLEMENT LANCÉES, SUR L’ETENDUE DU TERRITOIRE NATIONAL, LES ACTIVITÉS D’INSPECTION DES ÉTABLISSEMENTS CLASSÉS POUR LE COMPTE DE L’EXERCICE 2018.

  • VIVE LE CAMEROUN ;
  • VIVE SON ILLUSTRE CHEF, SON EXCELLENCE LE PRESIDENT PAUL BIYA ;

JE VOUS REMERCIE DE VOTRE BIENVEILLANTE ATTENTION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *